Valff, 10 novembre 1907

Un aubergiste, comme à son habitude, salue les derniers clients, fait le tour de son auberge, vérifie que portes et fenêtres sont bien fermées et va se coucher.

Au milieu de la nuit, des invités surprise crochètent la poignée d'une vieille fenêtre et s'introduisent dans l'établissement. Pour éviter une mauvaise surprise, ils se faufilent discrètement vers la chambre de l'aubergiste qui dort du sommeil des justes, et condamnent la porte à clé. Puis, c'est visite de cave où le vin désaltère les gorges asséchées. La cuisine et son stock de nourriture remplit les panses vides. La bière et le schnaps favorisent la bonne digestion.

Lorsque sous l'influence de l'alcool le ton monta, l'aubergiste se réveilla enfin. Mais quelle ne fut pas sa surprise de constater qu'il était enfermé dans sa propre chambre !

Le temps de se libérer et d'appeler au secours, la bande avait disparu. En souvenir, les joyeux lurons laissèrent quelques vieux chapeaux et de vieux souliers troués. Après étude des pièces à conviction, les soupçons se dirigèrent vers une troupe de gitans qui campaient dans la région. Après interrogatoire ils jureront : « C'était pas nous ! »

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris