Un exemple de l'effondrement moral est vraisemblablement celui du curé de Valff, Jean Georges HELLER.

Jean Georges HELLER est décapité le 9 décembre 1662. Curé de Hagenau puis de Soulz, il est accompagné de sa bonne Ursula SCHILLINGER, âgée de 17 ans, originaire de Nordach près d'Offenbourg. Lors de son interrogatoire devant le Tribunal de la chambre impériale à Dachstein, HELLER reconnaît être le père de deux enfants, l'un à Soulz avec Ursula, l'autre à Haguenau vraisemblablement avec une autre femme puisqu'il lui est reproché d'avoir eu au moins deux concubines. Il est accusé d'avoir participé au meurtre de l'enfant à Soulz en 1655.

En 1656, il est nommé curé de Valff, toujours accompagné de sa bonne Ursula. C'est à Valff qu'a lieu un second meurtre puisque les juges lui demandent s'il n'aurait pas pu empêcher celui de Valff.

Lors d'un premier interrogatoire, HELLER reconnaît avoir conseillé à Ursula de boucher le nez et la bouche de l'enfant mais se rétractera, car, dit-il, c'était par peur d'être torturé. Cette fois sa version des faits est la suivante. Il reconnaît avoir violé Ursula tout en lui fermant la bouche afin de l'empêcher de crier et précise : « Cela a duré le temps de réciter un Notre Père ! ».

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris