La crèche en 1949 

Notre église paroissiale possède une crèche de Noël composée d'environ 20 personnages. Ils sont fabriqués en plâtre et portent l'inscription « D.DEPOSE ». Cette crèche a été acquise en 1909 et symbolise depuis la venue du Christ. Elle fait l'admiration de tous. Dans mon jeune âge, le sacristain attitré était Antoine GREMMEL. Il assumait ce service pendant de longues années avec beaucoup de compétence et de conviction. Il lui incombait, avec l'aide de son père, la mise en place de la crèche. Trois grands sapins étaient posés sur l'autel dédié à la Vierge Marie, côté gauche de la nef. Ils abritaient l'étable recouverte d'un toit de paille et les statues. Une guirlande électrique encadrait l'ensemble, et le petit « ragerle » remerciait chaque donateur d'un petit sou.

En 1949, mon père a été très impressionné par la majestueuse crèche de l'église Saint Antoine à Sélestat. Il proposait à Monsieur le Curé et Antoine GREMMEL d'agrandir la crèche. Le travail d'une équipe de bénévoles a permis à notre crèche de prendre un nouveau visage. La première année, l'échafaudage se composait de caisses en bois superposées. Toute la façade de l'autel était recouverte de papier rocher mettant en valeur maisonnettes blanches, différents sentiers, un puits ainsi qu'un château. Une étable en imitation de pierres de tailles, un encadrement fait de bois de bouleau, une illumination discrète et trois pigeons donnaient à cette nouvelle crèche un aspect imposant.

Par la suite il fallait construire un échafaudage beaucoup plus solide, donc investir pour une réalisation plus efficace. La surface d'exposition s'était agrandie pour la joie de tous. Pour couvrir ces frais, nous avons fait réaliser en 1951 une carte postale de la crèche. Elle était proposée aux paroissiens pour 1 franc. La recette nous permettait de réaliser nos projets. J'étais secondé par mes camarades de l'époque, Antoine SCHAETZEL et Adolphe VOEGEL. Mon père surveillait la réalisation. Joseph CLAUSS était, lui aussi, une aide méritante et toujours disponible. Une semaine de travail était nécessaire pour la mise en place de la crèche.

En 1975, l'aspect de la crèche a été modifié une nouvelle fois. Avec la mise en place de la Vierge dorée, la crèche a été déplacée sur l'autel dédié à Saint Sébastien, côté droit de la nef. En 1985, notre crèche a été prêtée pour l'exposition internationale des crèches « Krippana » à Monschau-Hofen en Allemagne. Le style de la crèche a progressivement évolué dans le sens de l'authenticité avec la confection d'une nouvelle étable à colombages recouverte d'un toit de paille et réalisée par mon fils Jean-Louis en 1986. Après 45 ans, c'est-à-dire en 1995, j'ai confié le montage de la crèche à une équipe plus jeune.

Petite anecdote : cinquante ans après ...

Mon père était un grand ami des parents de notre sacristain Antoine GREMMEL. Celui-ci a été incorporé dans l'armée allemande le 15 avril 1943 et se trouvait à Friedrichroda en Allemagne. Un échange de courrier nous tenait au courant de son lieu d'affectation et de son état de santé. A l'occasion de ma communion solennelle faite le 16 avril 1944, j'avais envoyé une carte à Antoine, le sacristain, en joignant une image souvenir. Voici le texte :

Walf, den 18.4.44 — Lieber Antoine! Mit Freude erlaube ich mir dir einige Zeilen zu schreiben. Wie wir gelesen bist du wieder gut an Ort und Stelle gekommen. Am Sonntag habe ich die feierliche Kommunion gemacht. Besonders am Sonntag habe ich im Gebet an dich, lieber Antoine, gedacht. Ich hoffe dass dich der Liebe Gott beschlitzet dass du gesund und heil zu deinen Eltern wieder zurtickkehrest. Beiligend sende ich dir ein Andenken von meiner feierlichen Kommunion. Die besten GrUsse und Misse sendet dir —Antoine Muller.

Après la guerre, Antoine GREMMEL est revenu sain et sauf dans son village natal et dans sa famille où les parents l'attendaient impatiemment. Il a repris sa fonction de sacristain jusqu'en 1960. Il est décédé en 1988 après une longue maladie. En 1995, lorsque sa famille a appris que je suis collectionneur de cartes postales et d'images pieuses, elle m'a fait cadeau d'une belle collection qu'un sacristain pouvait posséder. Quelle surprise ! Quelle émotion ! Je retrouve après 50 ans ma carte et l'image souvenir que j'avais en son temps envoyées à Antoine, le sacristain.

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris