La première mention d'un messager passant par Valff date du 29 juin 1760. Ce dimanche d'été règne une chaleur suffocante. La canicule plaque sa chape de plomb sur la région. Un homme habillé d'un juste au corps bleu garni de petits galons de soie rouge, noir et jaune, des boutons en étain, un gilet de satin blanc, d'une culotte de peau, de guêtres de toile blanche, d'un ceinturon de peau noire qui maintient un couteau de chasse en corne de cerf paré de laiton, s'écroule raide mort. Après avoir traversé le village, il se dirigeait vers Meistratzheim. L'autopsie et la fouille des affaires personnelles du quidam permettront de dévoiler sa profession : méssager.

A cette époque les nobles, le clergé et l'administration territoriale faisaient livrer leur courrier par leurs propres coursiers. Ce n'est que progressivement, avec l'apparition des messagers à cheval et des passages réguliers que la transmission de courrier pris son essor. Les diligences postales et les cabriolets remplacèrent peu à peu les cavaliers. Les premiers bureaux de poste de la région furent établis à Sélestat en 1708, à Molsheim et Benfeld en 1725 qui faisaient partie des 10 bureaux de Basse-Alsace. Ils avaient pour nom : la Grande Poste. 

Ce n'est qu'en 1779 que le Conseil d'Etat du Roi crée ce que l'on appelle : la Petite Poste. 140 boîtes aux lettres sont installées dans le Bas-Rhin. Leur mission : 

  • recevoir le courrier du client
  • apporter le courrier au domicile du destinataire
  • vider les boîtes aux lettres au moins une fois par jour

Sur les 140 boîtes aux lettres du Bas-Rhin, Valff pouvait s'enorgueillir d'en posséder 2 : la première à côté de l'église Sainte Marguerite et la deuxième à l'église St Blaise . La Grande Poste pour les Seigneurs d'Andlau, , la Petite Poste pour le peuple ! Ce n'est pas de la discrimination ça ? Cela mériterait une révolution...! (sic)

Nomenclature des boîtes aux lettres du Bas-Rhin, où l'on note l’exception des 2 boites aux lettres à Valff (1779)

Le XIXe siècle est le siècle du chemin de fer. La ligne Strasbourg-Bâle via Barr ou Benfeld sonnera le glas des diligences postales régionales. Seules des liaisons transversales étant maintenues. C'est aussi à cette époque que les timbres font leur apparition. Le maire Henri BIECHER repris le bureau de poste que détenait son beau-père Michel François MARTZ dans la rue Thomas (à lire : La famille MARTZ). BIECHER fit construire le restaurant au Soleil et un bureau de poste et télégraphe en 1895.

En 1920, après la cessation d'activité postale du successeur GYSS du restaurant au Soleil, ce sera au tour de HALMENSCHLAGER Edmond de reprendre la fonction de receveur des Postes. Le bureau de poste sera donc transférée au numéro 229 de la rue Principale.

Plan ci-dessus de 1904.  Implantation du bureau de poste au restaurant du Soleil. Le rectangle dans le local après l'escalier d'entrée au coin de la rue des Flaques et de la rue Principale est la salle d'accueil. Vu l'affluence grandissante en 1904 il est projeté  de reculer le guichet d'un mètre vers l'arrière de la salle.

Attestation de caution de 200 Marks reçu par le postier Henri BIECHER pour la gestion du bureau de poste

Le bureau de poste dans la rue Thomas de la famille MARTZ était déjà équipé d'un télégraphe. Le transfert des bureaux au restaurant du Soleil en 1904 obligera le transfert des câbles de la ligne.

En bleu l'ancienne ligne en provenance de Barr, en rouge le nouvel raccord vers le restaurant du Soleil

Les rapports avec certains habitants de VALFF  furent tendus à la poste de Henri BIECHER. Nous approfondirons la question dans un prochain article ...

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris