Parmi les auberges et restaurants historiques de la commune, le Restaurant du Tilleul fait partie des incontournables. Témoin d'événements tragiques [à lire : Grabuge au bistrot : 3 morts !] bombardé pendant la guerre ou site de reproduction de cigognes, le lieu est chargé d'histoire.

Son histoire

1878, l'agriculteur Louis SPECHT qui habite à l'intérieur du virage dans le carrefour du bas-village en direction de Westhouse demande l'autorisation d'arracher sa grange, reconstruire sa maison et redéfinir sa propriété. La commune décide de redessiner la parcelle. Le géomètre BACHLER de Meistratzheim trace le plan d'occupation. Le croquis révèle que deux maisons distinctes étaient existantes à l'emplacement de l'actuel Restaurant du Tilleul, habitées par Aloyse ROOS et Jean Baptiste NEFF séparées d'une cour. Sur le plan , le cours de la rivière Kirneck s'écoulait Sud - Nord en cheminant côté route et les deux propriétés pour rejoindre le lit principal qui débouchait du village. Il n'est pas fait mention de restaurant ni d'auberge, mais comme nous allons le voir il existait déjà bel et bien un débit de boisson.

Recensement de 1885 : le métier de Jean Baptiste NEFF est celui de « Schenkwirth » (aubergiste). On dénombre au n°295 puis 296 : Jean Baptiste, chef de famille aubergiste, Anna Maria MUNCH son épouse, Anna Maria, Magdalena et Franziska leurs filles, et Jean Baptiste leur fils. Magdalena MUNCH, la soeur d'Anna Maria habite également avec eux. Jean Baptiste NEFF était originaire de Benfeld, veuf d'Anne Marie RIEFFEL. En 1871, il vivait avec sa famille au rez de chaussée de l'auberge. La maison a-t-elle été rehaussée plus tard d'un étage ? (voir photo de 1900 ci-dessus).

La genèse

Comme nous l'avons relaté plus haut, le voile sur l'origine de l'auberge commence à se dissiper vers la fin du XIXeme siècle. Mais les archives nous permettent de remonter bien plus tôt. André VOEGEL dans le livre de Valva à Valff relate que d'après la transmission populaire, l'auberge était exploitée par un nommé MUNCH et sa femme appelée « S'Rueffe Nannel ». En fait, il y a confusion : la Rueffe Nannel était la première femme de Jean Baptiste NEFF. Elle s’appelait Marie Anne RIEFFEL et avait 14 ans de plus que son mari. Ils exploitaient ensemble l'auberge déjà en 1856 en compagnie du seul enfant du couple : Jean Baptiste , et parfois d'une servante. Marie Anne RIEFFEL était veuve quand elle a épousée Jean-Baptiste. Elle s'était mariée avec Florent GOETTELMANN, originaire de Meistratzheim. Marie Anne avait eu un fils  en juin 1852 qui décéda 18 jours plus tard.  Son premier mari Florent Goettelmann venait de  décéder brutalement en septembre 1851 alors qu'elle était enceinte à terme. Ils avaient été marié pendant 8 ans. Ce sont eux qui ont créé l'auberge. La maison était le bien auparavant de Joseph BECHT, laboureur. Le terrain et la maison est recensé au  lieu-dit : Krautgarten. Elle possédait une porte de magasin et 12 fenêtres d'après les registres des taxes sur les portes et fenêtres. On ne peut avancer à partir de quelle date exactement l'exploitation prendra le nom de « Zur Linde ».

Mais revenons à l'époque de Jean Baptiste NEFF. Pour diversifier son commerce  il créa un service de transport original. En période d’inondation, la route menant de Valff à Meistratzheim était impraticable. Cette route s’appelait d'ailleurs la « Unterwässerle » (littéralement : « route sous l'eau »). Jean Baptiste mis à la disposition des voyageurs un moyen de transport rudimentaire mais utile. Le véhicule consistait en un grand brancard munis de deux grandes roues et tiré par un cheval. Les voyageurs, les pieds au sec, étaient assis dans un énorme baquet en osier. Il semblerait qu'autour des années 1870 l'auberge ai provisoirement cessé son activité. Le recensement de cette date ne mentionne aucune activité. Ce que l'on sait est que la famille Jean Baptiste NEFF logeait au rez de chaussée. L'étage n'étant pas encore habité.

Octobre 1903. Changement de propriétaire. Suite au décès de Jean Baptiste en 1892, qualifié  de « Schenkwirth » (littéralement : aubergiste verseur), il semble que les femmes aient poursuivi quelques années  leur petite exploitation. C'est à l'occasion de cette fameuse bagarre tragique d'octobre 1903 que le correspondant du journal « Oberehnheimer Anzeige » précise que la rixe avait eu lieu au moment du changement de propriétaire.

Le nouveau propriétaire s'appelle maintenant Mathieu KORMANN. Il réaménagera en 1904  le rez-de-chaussée. Il est de la famille des propriétaires actuels. 

Qu'est devenu le restaurant durant la première moitié du XXe siècle ? Histoire à suivre ...

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris