Le nom de famille VOEGEL est étroitement lié au village de Valff. Un ancêtre prénommé Adam fait son apparition vers 1650. Après la guerre de Trente ans et le départ des troupes de Mansfeld, de nombreux villages alsaciens sont à sac et dépeuplés. Beaucoup de mercenaires catholiques ou protestants restent sur place. Notre VOEGEL Adam était-il originaire du Vorarlberg en Autriche où l'on recense encore le nom de famille VOEGEL ?

Acte de succession de Anna VÖGEL en 1709 (Biens situés à côté de ses frères Adam et Georg)

Des VOEGEL sont présents au XVIIIe siècle dans deux lieux d'Alsace : Valff et Türckheim. Il y aura même un Philippe Ignace VOEGEL, maire à Türckheim. Malheureusement les documents ne permettent pas de faire le lien entre les deux bourgades.

Armorial général par Rietstap en 1861

Armoirie de la famille VÖGEL d'après la description de Jean Baptiste RIETSTAP

Ce qui est certain est que tous les VOEGEL ne restèrent pas dans les annales pour leur notoriété. C'est ainsi que l'on découvre en 1936 un VOEGEL cambrioleur d'envergure à Alger. D'où sort-il ? Mystère. Ce que l'on sait est qu'il avait déjà été condamné plusieurs fois en Alsace. Pour ses prouesses en Algérie il sera condamné à 10 ans de travaux forcés et relégation, c'est à dire emprisonnement avec interdiction de retourner en France. Il n'a semble t-il pas été le premier VOEGEL en Afrique. Un autre l'aurait payé de sa vie. Il semble qu'il a même été un des premiers explorateurs de ce continent. Il fut égorgé au Ouadaï, à l'Est du Tchad actuel. Mais il semble que l'on parle ici de l'explorateur Edouard VÖGEL, originaire d'Allemagne qui explora la région et y laissa sa peau pour une sombre histoire de cheval. Toute la difficulté des risques homonymiques.

L'Europe et la France de Henri PIGEONNEAU (1834-1892)

Et pour clôturer notre rapide inventaire des VOEGEL qui ont eu une histoire particulière notons celui de Gérard VOEGEL, interné au camp de concentration de Dora-Mittelbau. Le camp est tristement célèbre pour avoir été utilisé par les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale pour la fabrication des fusées V2. Devenu camp de concentration autonome en octobre 1944, il occupa environ 60 000 prisonniers de 21 pays et on estime que plus de 20 000 y sont morts.

Carte d'internement au camp de concentration de Dora-Mittelbau de Gérard VOEGEL

Gérard VOEGEL était originaire d'Oran. Son père Auguste était marchand de vin. Gérard avait un enfant et était hôtelier à Paris. Il partit de Pantin (Nord est de Paris) dans le convoi du 15 août 1944 en direction de Buchenwald. Le 20 août il est incarcéré dans ce camp pour raison politique puis transféré à Dora.

Inventaire des effets personnels à l'arrivée à Buchenwald

 

Nous sommes aujourd'hui à l'époque des tests génétiques que vous pouvez commander sur des sites spécialisés où l'on vous promet de révéler vos origines géographiques possibles.  Pour certains puristes qui tenteront l'aventure il va y avoir des surprises de taille... ! 

Sources : Collection Arolsen, Gallica

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris