« Red we der der Schnawel gewanckse esch » T'apret ce ticton che devrai fous écrire en halsacien. Mais comme chantil che suis et que l'halsacien ne s'écrit fancht net, surtout qu'il est diffichile en plus à le lire, non-de-bip ! ... che vous transmets la formidable nouvelle dans la langue du franzons Molière (ed der Molaire Spronch) : Les cigognes sont de retour !

Profitant des délicats et chatoyants rayons d'un soleil éclatant en ce début de mois d'avril (purée ça a tapé quand même !), un désir débordant a empli mon coeur poétique à partager avec vous ces quelques photos romantiques (il a quand même frappé fort, le soleil ! ... me voilà à faire des vers sans en avoir l'air !). Enfin bon ! Tout ça pour vous dire que j'ai vu des arbres, des fleurs et des cigognes ! Voici donc photos prisent entre Valff et Bourgheim.

5 cigognes et une héron cendré en pleine campagne :

Revenons un peu à l'histoire qui fait si bien ce que l'Alsace est pour la cigogne et la cigogne pour l'Alsace. C'est surtout le dessinateur Hansi qui a immortalisé dans la mémoire collective la cigogne et l'Alsace. Mais du temps de Hansi, des cigognes il y en avait plein dans les villages ! A Valff, elles ont disparu du paysage durant la deuxième moitié du XXe siècle. Un nid se trouvait sur la cheminée de la maison n°137, vis à vis de l'école. Quelques années plus tard, en soif de connaissance peut-être, elles déménagèrent directement sur l'école des filles. Mal leur en a pris. En 1936, lors d'une tempête mémorable qui détruisit de nombreux bâtiments, les vents violents arrachèrent le nid avec la cheminée. Deux cigogneaux y laissèrent leurs plumes. On les ramassa mort dans la cour de l'école.

Quelques années plus-tard, le 2 mai 1954, un couple reprit position sur son perchoir nouvellement reconstruit. En 1955, Monsieur cigogne est arrivé le 8 mars, Madame le 21. Madame sait se faire attendre ! (je ne ferai pas de commentaire sexiste ! enfin juste peut-être que l'on peut dire que madame cigogne claquette, craquette ou glottore, 3 termes tellement elle parle. Monsieur cigogne, lui, l'aime pour cela (peut-être) parce que les cigognes se restent fidèles toute leur vie). Une leçon de courage ! Aujourd'hui elles ont enfin refait leur apparition.

Témoignage de François GALLIAN du Restaurant « Le Tilleul » : « C'est le jour de la sortie des Foulées Valffoises dans la rue Large, que Monsieur cigogne de passage a choisi le pilier électrique à côté du restaurant. Il a commencé par tester la solidité du pilier en lui assénant des coups de bec, puis sans attendre, a démarré la construction du nid. Brindille après brindille, branchage après branchage, l'habitat a pris du volume. Madame, apparu quelques jours plus tard avec 2 autres cigognes ... et ce fut la résistance à la mode Fort Alamo ! Défendant son nid pieds et bec tel un escrimeur, Roméo cigogne gagna la bataille. Les 2 squateurs ne furent curent que d'aller voir ailleurs ! Non mais ! Juliette cigogne conquise (ah ! les femmes !) se joint à son compagnon. C'est à deux que maintenant nos tourtereaux ... ou plutôt ciconiidés performent la construction ... jusqu'à l'heureux événement ! ».

Jetzt genue Gebanbelt : place aux photos !

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris