Le 13 janvier 1664, Mathias HIRTZ se fait radier de la liste du Conseil de la commune et  part se réfugier à Obernai. Pour survivre, il se fait enrôler  soldat par la ville.

De ce fait divers, il n'y aurait rien de répréhensible si ce n'est que Mathias ne s'était  marié à Valff il y 3 mois à peine. Sa femme et ses beaux-parents FREYDER sont  dans tous leurs états. Désespérés, ils alertent le Seigneur Alexandre d'ANDLAU et le supplient d'intervenir et obliger le déserteur de rentrer à la maison. Sa femme voudrait  éviter qu'il ne se laisse tenter par une autre femme ... Pour Mathias,  plutôt mourir au combat que de retourner chez sa femme !  Les joies du mariage peut-être... !

Alexandre d'Andlau, en titre de Seigneur, s'adresse  au Schultheis du Conseil Directeur d'Obernai en vantant les états de bon voisinage. Il demande cordialement que la ville libère Mathias de son engagement militaire.

23 mai de la même année, rien à faire ! Mathias refuse obstinément de rejoindre le lit conjugal ! Sur demande réitérée des beaux-parents, Alexandre refait une demande  et informe le Conseil que la femme de Mathias serait enceinte ! Vérité ou ruse ? Pour faire basculer les sentiments de compassion des élus et leur donner un peu plus l'envie d'intervenir, la famille propose de payer 10 Reichsthaler pour sa libération (1).

Nous ne saurons jamais ce qui a poussé Mathias à fuir le lit conjugal. Un amour trop débordant ? A-t-il rejoint sa petite famille bienveillante ? Nous ne le saurons pas. Tout au moins recensons-nous en 1687 dans les registres de décès à VALFF, un certain ... Mathias HIRTZ.  Un homonyme ?                 L'amour aurait-il vaincu ? ... ou les 10 Reichsthaler ? 

L"amour à ses raisons que la raison ignore..... Blaise Pascal

(1) Que pouvait-on acheter en 1650 avec 10 Reichsthaler ? 60 kg de viande ou 120 kg de pain ou encore 10 kg de tabac.

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris