A quelques mètres de la mairie se trouve le monument aux morts en mémoire des habitants de Valff morts pour la France. Retour sur l'histoire du monument.

Délibérations du conseil municipal concernant le projet d'un monument aux morts :

  • 11.05.1930 : Le conseil municipal charge Monsieur RUDLOFF, architecte, de la confection et du contrôle du projet d'un monument aux morts.
  • 25.05.1930 : Le conseil municipal a fait le choix d'un monument aux morts sur deux projets présentés par Monsieur RODENKIRCHEN d'Obernai et Monsieur MÉON de Barr. Par vote secret, le conseil retient le projet de Monsieur RODENKIRCHEN.
  • 22.06.1930 : Le conseil municipal décide d'adjuger les travaux d'érection d'un monument aux morts par voie de soumission. Monsieur RUDLOFF, architecte, est chargé de la présentation du projet. 
  • 29.10.1930 : Le conseil municipal décide définitivement sur le projet du monument aux morts.
    1. Le devis de Monsieur RODENKIRCHEN du 2 juin 1930, avec les corrections apportées le 15 septembre 1930, est accepté. Monument poli sur un côté : 8600 Francs - 1 lettre : 4 Francs.
    2. Le devis de M. l'architecte RUDLOFF du 15 septembre 1930 est accepté ans sa forme.
    3. En ce qui concerne la clôture de l'emplacement du monument, Monsieur RODENKIRCHEN sera chargé de l'exécution de cette clôture
    4. Le conseil ne fait aucune objection au calcul des honoraires de M. l'architecte RUDLOFF pour l'établissement d'un projet dont il avait été chargé postérieurement au projet de Monsieur RODENKIRCHEN.
  • 14.01.1931 : Le Maire donne au conseil municipal connaissance d'une lettre de Monsieur le Sous-Préfet du 6 janvier 1931, donnant son approbation au projet de l'érection d'un monument aux morts de notre commune et demandant que la question des crédits nécessaires soit réglée. Le conseil fait observer qu'une somme de 5000 Francs a été réservée dans les exercices antérieurs à cet effet et qu'au budget supplémentaire pour 1930, une somme de 10000 Francs a été inscrite, de sorte que la somme primitive est portée à 15000 Francs. Les crédits nécessaires à la construction du monument sont donc prêts. Toutefois, étant donné que le paiement ne pourra être effectué que sur l'exercice 1931 par suite de l'époque d'achèvement du monument, le conseil demande l'autorisation d'effectuer le paiement sur l'exercice 1931.
  • 7.12.1931 : Une facture du maçon Louis CLAUSS, pour les fondations du monument aux morts, se montant à 848 Francs est soumise au conseil municipal. Le conseil autorise le Maire à mandater cette somme sur le crédit réservé à cet effet, ces travaux ayant été traités à l'amiable.
  • 28.03.1932 : La date de l'inauguration du monument aux morts est fixée au 17 avril (date reportée au 5 juin). Le secrétaire de Mairie est chargé de procurer trois sapins pour entourer le monument. Les sociétés qui participeront à la fête seront indemnisées comme suit : Musique 150 Francs, Pompiers 150 Francs et Chorale 100 Francs. Le reliquat du dépôt pour le monument à la Caisse de Prêts de Valff sera employé à cet effet.

Allocution du Maire Georges KLEIBER à l'occasion de l'inauguration du monument aux morts :

Monsieur le Sous-préfet, Monsieur le Député, Monsieur le Conseiller général, Mes chers Concitoyens, 

En ma qualité de premier magistrat de la commune, je suis heureux de l'honneur qui me revient de prendre possession au nom de la commune de ce monument élevé par les soins de la commune, en l'honneur de nos enfants qui sont morts au cours de la grande guerre. Je remercie très sincèrement M. le Préfet, M. le Député, M. le Conseil Général, d'avoir bien voulu nous témoigner par leur présence toute la sympathie qu'ils apportent aux familles des chers défunts et à la commune toute entière. Nous reconnaissons au premier rang de l'assistance, les parents, les veuves, les enfants de ceux dont nous honorons la mémoire. J'ai partagé leurs inquiétudes et leur douleur, je sais combien ils ont été courageux dans le malheur qui les a frappés. C'est pourquoi je m'incline avec respect devant leur groupe en deuil. Quant à ceux qui pleurent, ce monument est le témoignage éclatant de la mémoire que nous leur garderons toujours.

Nous sommes fiers de posséder ce monument. Bien que la plus grande partie des morts aient combattu dans l'armée à laquelle la force des choses les faisait appartenir, je suis persuadé que l'un comme l'autre l'a fait bien à contre-coeur et que dans leur fort intérieur chacun se disait : Ah, si je pouvais avoir le bonheur de revoir l'Alsace revenir à sa mère patrie, la France dont nos parents nous ont tant loué et la beauté et la douceur ! C'est pour aider à atteindre ce but que deux de ceux qui figurent sur ce monument sont morts pour la France. Votre voeu a été exaucé. Depuis bientôt 14 ans votre petite Alsace est définitivement française. Le monument se dresse là en l'honneur de nos morts, il doit nous rappeler que nous voulons continuer de vivre dans notre chère patrie en toute sécurité, base indispensable d'une paix durable. Notre reconnaissance profonde va aussi à l'artiste dont cette belle oeuvre révèle le talent et exprime la haute sensibilité. Mes chers Concitoyens, le souvenir dont je prends possession par votre nom fait désormais partie de votre patrimoine commun. Tous, vous avez, d'un même coeur, participé à son érection. Je le confie à votre piété, qu'elle le préserve de tout outrage Réunissez-vous souvent autour de lui : s'il y a entre vous quelques divisions, vous les oublierez à son ombre, en parlant de ceux crue vous avez perdus. La cérémonie d'aujourd'hui vous offre une belle occasion d'avoir nos coeurs dans un commun élan et je vous invite à crier avec moi : HONNEUR A NOS MORTS ! VIVE LA FRANCE ! 

Présentation du monument :

Inscription sur la partie haute de la pyramide :  « Valff à ses enfants victimes de la Grande Guerre 1914-1918 ». Suivent les noms des victimes :

  • Gefallen (disparus) :
    • 1914 : WUCHER Joseph
    • 1915 : STREICHER Joseph, WUCHER Émile et MULLER Joseph
    • 1916 : VOEGEL Victor et HEIRICH Aloïs
    • 1917 : BUREL Emile
    • 1918 : SCHULTZ Joseph, ROSFELDER Ernest et NAEGEL Auguste 
  • Gestorben (morts) :
    • 1916 : DONATH Florent
    • 1917 : JOST Eugène
    • 1918 : MARTZ Eugène, MARTZ Joseph et WERCK Georges
    • 1919 : MULLER Xavier 

En 1941, l'occupant allemand décide l'enlèvement du monument aux morts pour cause : les inscriptions étant en langue française. Le sculpteur SEPP d'Erstein en avait la garde pendant les années de guerre. Le monument retrouva sa place tout de suite après la Libération. Sur le socle une plaque de marbre gris a été rapportée. Elle comporte les noms des morts pendant la guerre 1939-1945. Nombre de morts inscrits :

  • 1914-1918 : 16
  • 1939-1945 : 23

Le site avant 1930 :

Emplacement du futur monument (photo : 1930, collection Antoine MULLER)

Inauguration le 5 juin 1932 :

Inauguration (5 juin 1932, collection Antoine MULLER)

De gauche à droite : Xavier HIRTZ - Florent MUNCH - Joseph VOEGEL - Eugène PETER - Florent SCHULTZ - Xavier VOEGEL - Victor RIEGLER - Adolphe ROSFELDER - Émile RIEGLER - Joseph VOEGEL - Georges MICHEL - Joseph JORDAN - Émile PETER - Joseph HIRTZ - Eugène RIEFFEL - Aloyse MULLER - Joseph SIMON - Joseph FREYDER - Joseph ROSFELDER - Auguste OERTHEL - Georges SPECHT 

Ernest ROSFELDER - Alfred MULLER

Rénovation en 1987 :

Restauration du monument en 1987

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris