Cap Matifou (Crédit photo : www.alger-roi.fr)

Le saviez-vous : le maire ROSFELDER était Chevalier de la Légion d'Honneur ! Avant de vous troubler d'avantage, sachez que nous parlons ici d'Eugène Joseph et non de Pierre ROSFELDER, maire à Valff de 1976 à 1999. Notre Eugène Joseph en l’occurrence, était maire d'une localité ... d'Algérie. Alors pourquoi parler de ce personnage ? La curiosité nous a amené à rechercher les origines de ce notable. Et forcément, nous atterrissons à Valff.

Mais ce qui est le plus poignant est le destin de ce notable aisé et distingué dont la vie basculera avec les événements politiques d'Algérie des années 60. Ces familles de pieds noirs, nombreuses, devront se séparer de leur pays natal, de leurs biens, de leurs amis, de leur existence ! Il pleurent leurs souvenirs au fur et à mesure que le navire qui les amènera en France se détache inlassablement de cette côte africaine bien-aimée qui s'éloigne. Exilé, expatrié, réfugié ! Retour sur la terre de leur ancêtre. Les Rosfelder prennent l'avion laissant tout derrière eux. La famille ne reviendra plus en Alsace qu'André leur aïeul avait quitté il y a plus d'un siècle, pourtant on se raconte encore des blagues alsaciennes. On ne renie pas ses origines !

L'Histoire

L'enquête débute avec les archives de la base Léonore qui dépend du Ministère de la Culture et qui met à disposition des chercheurs les documents relatifs aux promus de la Légion d'Honneur. C'est sur ce site que nous apprenons le parcours du maire et légionnaire Eugène Joseph ROSFELDER. Descendant d'un émigré originaire de Valff, il a été maire de la commune de Cap Matifou, aujourd'hui appelé Bordj El Bahri qui est deviendra  une ville de plus de 50 000 habitants. A l'époque de notre maire ROSFELDER, ses habitants n'étaient qu'un petit millier. Eugène, propriétaire aisé, est élu maire de 1921 à 1941. Pendant l'occupation, il sera relevé de sa fonction en 1941 par le gouvernement de Vichy comme opposant à sa politique. Le débarquement des forces alliés en Afrique du Nord permettra au gouvernement français provisoire de réintégrer Eugène dans ses fonctions jusqu'en 1945, année ou il sera sera promu Conseiller Général pour la circonscription de Mouzaiaville. Après la guerre conseiller général de l'Union française (1948-1958). 

Carrière militaire. Mobilisé dans les chasseurs d'Afrique en 1913, ROSFELDER s'illustre comme officier durant la Première Guerre ce qui lui vaut d'être nommé chef aux Affaires Indigènes du District de Nabaty en Syrie en 1917. Il maîtrise l'arabe couramment. Syrie, Liban, Palestine, il est finalement nommé Commandant d'armes de Naplouse. Mobilisé avec le grade de Lieutenant en 1939-45, il avait déjà été proposé à la Légion d'Honneur, mais ce n'est qu'en 1947 que cette promotion sera effective.

Eugène Rosfelder en habit militaire 1914

Généalogie

Eugène Joseph est surnommé « Ptit Louis » en l'honneur de son père Louis. Il naît à Ponteba en 1893 de Louis et Mathilde Félicité CHEVREAU. Il a deux fils : Roger et André. Les fils ROSFELDER auront une vie plus que mouvementée (un autre article leur est consacré). Eugène, leur père, décédera à Paris en 1965 des suites des séquelles du paludisme et de 7 ans au Moyen-Orient. Il fuira à l'aube de sa vie comme bien d'autres son pays natal pendant la guerre d'Algérie et son indépendance. 

Louis, son père, est aussi né à Ponteba, Algérie (1850-1926). Ses autres enfants sont Adèle, Louis, Mathilde, Louise. Son cousin, décédera à Bourges en 1915 à 34 ans des suites d'une maladie fatale. Les colonies françaises sacrifieront à chaque conflit un contingent militaire fourni. 

Nous arrivons ainsi à André le grand-père d'Eugène. Il est né à Valff le 28 janvier 1809 et épouse Caroline NORBACH en Algérie. Son père est l'agriculteur George Michael et sa mère s'appelle Anastase LUTZ. Son père George Michaël meurt prématurément en 1819, sa mère le suivra en 1831. Plus rien ne le retient à Valff. Il fera partie des premiers colons d'Algérie.

Du côté de Ponteba ...

Il est inutile de commenter la vie de ces pionniers dans leur colonie algérienne. Nous allons simplement relever les points marquants par le biais de documents familiaux, d'extraits de journaux et de documents administratifs. Scan d'une génération et d'une vie.

Extrait du journal Ouest Sahel de 1903

1923

1926

Fête d'Alger plage

Commémoration devant le monument aux morts

Cérémonie de réinstallation d'Eugène ROSFELDER en tant que Maire en 1945

Chasse au faucon

Discours d'Eugène ROSFELDER devant l'AS Algérienne

Dédicace de Ferhat ABBAS « en témoignage de vive amitié [ ] et fraternité » à Eugène ROSFELDER le 26 juillet 1954

Ferhat ABBAS, gouverneur provisoire de la République algérienne (1958-1961),premier chef de l'Etat de la République algérienne démocratique et populaire en 1962

Sources :

  • Archives et recherches personnelles
  • Remerciement particulières à Mrs Jean Paul ROSFELDER et Philippe SICRE
  • Fond Leonore
  • Première 
  • Bibliothèque en ligne Gallica

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris