Suite à la biographie de Sara BLOCH, on ne peux passer sans raconter celle de son frère Léopold.

Léopold est né le 2 avril 1856 à Valff. Fils de Salomon et Jeannette KLEIN. Entouré de ses 4 frères et sœurs : Sara, Caroline, Samuel et Anne, Léopold dut affronter la perte de sa mère alors qu'il n'avait que 7 ans. Son père s'étant remarié rapidement, il lui naquit 4 autres fils : Isaac, Marc, Maurice et Abraham. Sara, la grande sœur de Léopold, entra ouvertement en conflit avec sa belle-mère. Après un passage à Muttersholtz, Sara et Léopold choisirent d'émigrer en Amérique. Sara avait à peine 18 ans et Léopold 12. Une fois débarqués en Amérique, ils survécurent en travaillant pour une famille alsacienne à New-York (plus de détails à lire dans Destins croisés des descendants BLOCH).

En Alsace, le reste de la famille se disloqua lentement. Quelques-uns restèrent à Valff, d'autres suivirent l'appel du Nouveau Monde. Samuel rejoignit Sara et Léopold à New-York. Isaac partit aussi s'installer à New-York. Marié et sans enfants, il décéda à 56 ans. Marcus resta à Valff. Maurice décéda à Valff, âgé de 5 jours. Abraham partit également aux Etats-Unis. Sa fille, Carrie deviendra enseignante mais restera célibataire. 

Recensement de la conscription (classe 1876). Annotation : Léopold BLOCH parti en Amérique depuis le 17 novembre 1869

Mais revenons à l'histoire de Léopold. Agé de 27 ans, il épousa en 1884, Fanny E. ETTLINGER de 9 ans sa cadette à Greenwich Village, Manhattan à New-York. En 1900, la famille vivait au 97 Duffield Terrace à Brooklyn. Mais la vie ne restera que peu de temps un long fleuve tranquille. Pour Léopold, tenaillé par une enfance traumatisante, un manque d'amour dû à la perte précoce de sa mère, donner et exprimer de l'amour était un combat de tous les jours. Il n'avait pas reçu, il n'avait pas appris à donner ... Léopold abandonna sa famille alors que son fils aîné Irving avait à peine 11 ans. Ce dernier se vit contraint de quitter l'école et d'aller travailler pour subvenir à la survie du reste de la famille. Il ne cessa de s'étriper de petits boulots en petits boulots. 11 ans et chef de famille, imaginez ! Quelle responsabilité pour cet enfant et quel exemple lui légua son père !

Le petit Irving arriva, contre vents et marées, à ce que son frère Morton et à sa sœur Jeannette puissent faire des études. Et Léopold dans tout ça ? Il fit des apparitions ponctuelles, sombra dans l'alcoolisme, manqua souvent au travail et dépérit doucement. En 1906 Léopold avait de nouveau rejoint sa famille au 522 45th street, Brooklyn. 

Une descente programmée et irréversible vers la déchéance. Un jour, Léopold choisi d'en finir avec sa vie misérable. Un jour de trop ! Alors que son dernier fils Morton n'avait que 14 ans, il décida de partir une nouvelle fois !  Il posa sa tête dans un four à gaz et alluma les vannes ... Adieu Léopold. C'était le 18 mars 1909. C'est encore Irving qui découvrit le corps ! Les cicatrices de l'enfance de son père n'avaient jamais guéri. Irving, connaissait-il la remarque du prophète juif qui a dit : « Les parents ont mangé les raisins verts et ce sont les dents des enfants qui ont été agacées » ?.

L'épouse de Léopold vécue jusqu'en 1955. Elle aussi du subir l’âcreté des raisins verts ! De mémoire d'enfants, elle fut, jusqu'à la fin de sa vie remplie d'une grande colère. Durant ses dernières années, elle eu la réputation d'être une femme au caractère coléreux et irascible. Se pourrait-il que ce soit aussi une des causes de la déchéance de son mari ? Léopold était-il un lâche, un faible ou ... une victime ? Peut-être les deux derniers ? Peut-être a-t-il lui-même rit pendant son enfance en écoutant la lecture à la synagogue de Valff, le proverbe 25:24 écrit par le roi juif Salomon : « Mieux vaut habiter au coin de la maison sous une gouttière qui fuit, qu'avec une femme querelleuse ». La vraie vie est moins marrante !

                                                                                                                                      La synagogue désaffectée de VALFF

Léopold a laissé sa famille dans un sentiment continuel d'insécurité. Ses absences régulières au travail, son addiction à la boisson et la dilapidation des biens augmenta beaucoup l'angoisse de manquer des choses nécessaires de la vie. Mais intérressons nous maintenant à Irving, ce fils courageux et exemplaire ? Qu'est-il devenu ? Pour obtenir la réponse, il vous faudra attendre la troisième partie des destins croisés de la famille BLOCH.  

Les enfants de Léopold BLOCH et Fanny ETTLINGER :

  • Irving : né le 1er août 1885 à Brooklyn, décédé le 15 janvier 1969. Il épousa Bessie FELLEMAN en 1910
  • Jeannette : née 7 août 1887. Elle est décédée le 15 janvier 1966. Elle a épousé Henti Max DAVID
  • Morton : né le 7 novembre 1889. Il décéda en avril 1977, époux de Ethel GIRARD

Source : Robert TEITELBAUM

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris