La famille WEIL

Comme c'était le cas dans de nombreux villages tranquilles d'Alsace, Valff possédait une importante communauté juive. Depuis des temps immémoriaux les familles de confession israélite côtoyaient paisiblement les familles catholiques. Une synagogue implantée au centre du village était le témoin vivant de cette cohabitation. Mais vers le début du XXe siècle, le nombre de juifs résidant à Valff commença à s'étioler entraînant la fermeture définitive de ce lieu de culte en 1935. Beaucoup d'entre eux préférèrent s'implanter dans la bourgade plus commerçante de Barr. Une des dernières familles à rester au village est la famille WEIL : les anciens se souviennent de Roland décédé en 1992 et qui habitait dans la rue Meyer.

La famille WEILL

Dans cet article, nous allons nous intéresser particulièrement à la famille de Henri WEILL et d'Hélène REINS et de leurs deux fils : André et Roger. Contrairement à la famille WEIL, citée précédemment, leur nom s'écrit avec deux « L ».

Henri WEILL

Hélène WEILL née REINS

Le couple aura deux fils : André et Roger. Ils habitent au 235 de la rue Meyer. Leur père était maquignon, c'est à dire marchand de chevaux. Mais laissons André VOEGEL témoigner :

Dans la liste des artisans commerçants de Valff en 1913, on y recense les familles WEILL et WEIL, dont Maurice WEILL, marchand de bestiaux habitant déjà au 235 rue Meyer et Nathan WEILL au 232.

Liste des artisans commerçants de Valff en 1913

Hélène WEILL et André

André et Roger fréquentent l'école de Valff. Sur cette photo de 1924 on les voit côte à côte en compagnie de leur maître d'école préféré GUGUSMUS (voir témoignage d'André Voegel, texte précédent).

André né en 1925 et Roger né en 1924 (de gauche à droite)

La Shoah

Début 1939 environ 30 000 juifs sont établis en Alsace. En septembre 39, plus des deux-tiers sont évacués par l'administration française. Le 13 juillet 1940, sous l'occupation allemande, le Gauleiter Robert Wagner décide d'expulser les 3000 juifs restants. Une heure pour préparer un maximum de 8 kg de bagages et trouver 5000 francs maximum pour le voyage. Les juifs sont humiliés, spoliés, fouillés, dépouillés de leur argent et bijoux, déracinés. Un avant-goût de l'horreur. 

Le sort des juifs  n'est guère meilleur dans leurs nouvelles régions d'affectations forcées. Comment en sont-ils arrivés là ?  Le régime de Vichy n'est pas innocent. En octobre 1940 et juin 1941, il définira le statut des juifs en zone dite libre pour mettre à son tour en oeuvre sa politique d'exclusion. Les familles Weil et Weill ne feront pas exception. 

Quel sort sera réservé  à la famille WEILL de Valff ? Vous en saurez davantage dans la suite de l'article : le destin tragique de la famille WEILL !

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

09 80 94 03 40

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris