Dans la série des vieux travaux disparus, on ne peux occulter la culture du chanvre à Valff. Cette plante de la famille des Cannabaceae est utilisée pour faire des tissus et des vêtements (les uniformes des soldats de la Première Guerre étaient en partie en chanvre), du papier (il y a du chanvre dans les billets de banque et certain avancent que le papier de la première bible imprimée par Gutenberg était en chanvre), des cordages, utilisation en plomberie, fabrication d'huiles etc ... Inutile de fumer le chanvre agricole même s'il est de la même famille que le cannabis, il est trop faiblement dosé en THC !

Les nappes et les serviettes étaient en chanvre (Extrait de l'inventaire de succession de Blaise ANDLAUER de Valff en 1701)

Dans les registres notariés de succession, la majorité des nappes et des serviettes étaient en chanvre, tandis que les draps étaient en lin. Revenons à notre plante annuelle. Elle a été cultivée dans le ban de la commune jusqu'en 1869 (dernière statistique). La transformation de la plante en fibres finies passe par différentes étapes comme le rouissage, le broyage, le teillage, le sérançage et le filage. Tout un savoir faire ! Nous ne nous arrêterons pas sur les différents stades de fabrication. Pour plus d'informations que vous pouvez découvrir ici.

Une des étapes qui nous intéresse est le rouissage. Cette opération se faisait dans un rouissoir, un trou d'eau souvent naturel. Celui de Valff se situait en bordure du chemin du Hagelweg menant à la Bruchmühle et se nommait « Hanflach » (littéralement « la flaque à chanvre »). Le bassin était inondable par un système d'écluses en provenance de la Kirneck. Les fossés étaient encore partiellement visibles dans les années 70. Ce trou a été comblé entre les années 1960 à 1980 en servant de décharge. D'après un arrêté préfectoral de 1914, la Hanflach n'était plus utilisé pour le rouissage depuis 1805. A partir de cette date, le terrain servi de glacière. Inondé pendant l'hiver, les dépositaires de Barr et d'Obernai y prélevaient des plaques de glace pour les entreposer dans leurs caves glacières.

Pendant l'opération du rouissage, les agriculteurs d'antan déposaient les gerbes de chanvre alourdies dans l'eau jusqu'au pourrissement des parties molles ce qui permettait d'en extraire les fibres. La production de chanvre à Valff était relativement modeste : 3 hectares en 1816 avec 300 kilos de production, 3 en 1862 avec 760 kg, 4 en 1866 et 740 kg et 5 hectares et 750 kg en 1869. A partir de cette date il n'y a plus de statistiques relevant cette culture à Valff. Encore une activité disparue et oubliée. Lors de votre prochaine promenade près de la Hanflach, rappelez-vous en !

Liens utiles

Plan interactif

De Valva à Valff

254, rue Principale
67210 Valff

03 88 08 29 14

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris